Lit 54, retour de l'enfer - Edith Reffet Agrandir l'image

Lit 54, retour de l'enfer - Edith Reffet

978-29-17141-31-1

Neuf

Roman autobiographique

248 pages

16 x 10 cm

ISBN : 978-29-17141-31-1

Éditions Parole

Collection main de femme

Plus de détails

12,00 € TTC

En savoir plus

« J’ignorais que tant d’amour pût naître de la souffrance. » Lit 54, retour de l’enfer est un hymne à la vie et un remarquable témoignage sur la douleur, la maladie, la mort. Sans gémissement et sans complaisance, Édith Reffet partage, avec nous, son long séjour à l’hôpital dont elle sortira guérie alors que le médecin avait dit : « En voilà une qui ne fêtera pas ses 40 ans. » Elle met la beauté de son écriture au service d’une grande lucidité de vision sur soi, les relations avec les autres, la solidarité. Utile à ceux d’entre nous qui auront un jour à souffrir, utile à ceux qui ont choisi de soigner les autres, ce livre est un cadeau qui nous réconcilie avec ce qui nous fait peur, comme les hôpitaux, ces « villes entières de gens allongés. Pour ces gens, on a créé une vie à leur mesure et cette vie leur est salutaire. Seuls les profanes peuvent en douter et s’écrier avec mépris : “À l’hôpital, moi, jamais ! J’aime mieux crever tout seul dans mon coin.” Ils ont tort. Là-bas, on les aidera à guérir et, s’ils ne peuvent pas guérir, on les aidera à mourir. »

L’AUTEURE :

Édith Reffet est née à Chambéry en 1923. Ses deux passions – transmettre et écrire – nous ont laissé une vie d’institutrice et de nombreux écrits accumulés jusqu’à sa mort en 2008. Après Le Bout du Monde, Lit 54, retour de l’enfer est le deuxième texte publié dans la collection main de femme. La suite, avec la parution de Ma mère, chronique d’un non-amour en 2015, confirme que nous avons affaire à une œuvre majeure. La clarté de l’écriture d’Édith Reffet est, en effet, à la hauteur de la clarté de son regard sur la vie.


De la même auteure aux éditions Parole :

Le Bout du Monde, nos plus belles années © 2010 - 2e édition : janvier 2014

Ma mère, chronique d’un non-amour - octobre 2015