Séraphîta - Honoré de Balzac - Précédée de La Philosophie de Balzac Agrandir l'image

Séraphîta - Honoré de Balzac - Précédée de La Philosophie de Balzac

979-10-95367-03-1

Neuf

Roman, édition critique

268 pages

ISBN : 979-10-95367-03-1

Éditions Sur Le Fil

Collection : Redécouvertes

!!! Frais de port : 0,01 € !!!

Plus de détails

16,90 € TTC

En savoir plus

« Depuis quelques jours, lorsque Wilfrid entrait chez Séraphîta, son corps y tombait dans un gouffre. Par un seul regard, cette singulière créature l’entraînait en esprit dans la sphère où la Méditation entraîne le savant, où la Prière transporte l’âme religieuse, où la Vision emmène un artiste, où le Sommeil emporte quelques hommes ; car à chacun sa voix pour aller aux abîmes supérieurs, à chacun son guide pour s’y diriger, à tous la souffrance au retour. Là seulement se déchirent les voiles et se montre à nu la Révélation, ardente et terrible confidence d’un monde inconnu, duquel l’esprit ne rapporte ici-bas que des lambeaux. »

Dans l’histoire de la littérature française, La Comédie humaine est sans doute la démonstration en acte la plus monumentale et la plus aboutie d’un système de pensée. Conçue comme le couronnement des Études philosophiquesSéraphîta en constitue le point culminant. C’est dans ce récit que se dévoile la vision balzacienne de l’homme et du monde, et que se trouve assurée la cohérence (quasi parfaite) de l’œuvre tout entière. Symbole mythique de l’androgyne, le personnage de Séraphîta représente la diversité dans l’Unité, incarne l’idée de l’Absolu et du rapport entre le corps et l’esprit, le matériel et le spirituel, le fini et l’infini, l’homme et Dieu. D’inspiration mystique, s’appuyant sur les travaux et la pensée de Swedenborg, Séraphîta vise une explication totale du monde et de l’homme, où l’Amour constitue le point central.

Cette édition a pour but de faire découvrir cette œuvre fondamentale et de présenter Balzac sous un jour nouveau, en proposant, de manière assez synthétique, une analyse de la pensée et du système balzaciens.