Moi, Ambroise Paré, chirurgien de guerre, aimé des rois et des pauvres gens - Daniel Picard Agrandir l'image

Moi, Ambroise Paré, chirurgien de guerre, aimé des rois et des pauvres gens - Daniel Picard

978-29-17141-93-9

Neuf

Roman historique

416 p.

150 x 240 mm

ISBN : 978-29-17141-93-9

Éditions Parole

Collection la mescla

Plus de détails

23,00 € TTC

En savoir plus

Ambroise Paré maniait la chirurgie comme d’autres l’épée. Sa volonté indomptable de soigner lui faisait braver les interdits et renverser les barrières. Pour tout dire, il osait. Étudiant, il osait déterrer les cadavres dans les cimetières pour apprendre son métier. Chirurgien, il osait s’opposer à la hiérarchie médicale et religieuse. Sur les champs de bataille, il osait expérimenter de nouvelles méthodes. Toujours prêt à secourir en prenant tous
les risques, il a survécu à l’inquisition, à la peste, aux guerres, à l’enlèvement, à la prison, à la Saint- Barthélemy et à quatre rois de France successifs. Durant une vie longue et tempétueuse, il a sauvé princes et pauvres, ennemis et amis, voisins et étrangers, en réalisant des performances chirurgicales.

Qui pouvait mieux qu’un chirurgien ressusciter un personnage aussi original et inventif ? C’est ce que fait Daniel Picard en se glissant dans sa peau et en le faisant parler directement.

Ce grand roman d’aventures rappelle ceux d’Alexandre Dumas ou de Pouchkine. Le lecteur est soulevé par un flot impétueux et captivant qui l’emporte de rebondissements en découvertes.

L'auteur :

Chef d’un service de chirurgie viscérale au sein d’un hôpital de la région parisienne durant trente ans, Daniel Picard est né en 1945 à Paris. Dans ce roman époustouflant et fort documenté, il nous plonge au coeur de la chirurgie des champs de bataille, de l’histoire de France, des guerres de religion. Grâce à lui, Ambroise Paré (1510-1590), l’homme qui est reconnu comme le père de la chirurgie moderne, prend enfin la parole. À côté des aspects rocambolesques et héroïques, de nombreuses pages de sa vie sont des appels à l’apaisement, à l’entente fraternelle, à la tolérance religieuse et à l’ingérence humanitaire.